Les classes au cœur du festival – Édition 2019

C’est dès la rentrée scolaire que le festival Plein la Bobine commence pour certains élèves… En effet, les jurés, journalistes presse écrite et journalistes télévisuels en herbe se préparent tout au long de l’année pour assurer leur rôle durant la semaine du festival. Une expérience inoubliable !

LES CLASSES JURY

3 jurys pour décerner 3 prix au sein de 3 compétitions.

  • Classe Jury de la compétition Pico :

Les élèves de CP-CE1 de l’école élémentaire publique de Saint-Nectaire

Marraine : Célia Tisserant

Enseignant : Séverine Mendes

  • Classe Jury de la compétition Mezzo :

Les élèves de l’école élémentaire publique d’Ars

Parrain : Janis Aussel

Enseignant : Isabelle Barraud

  • Classe Jury de la compétition Mino :

L’atelier vidéo du collège du Pavin de Besse-et-Saint-Anastaise

Parrain : Ibrahima Seydi

Enseignante : Marine Busetto

LA CLASSE VIDÉO, un plateau régie pour vivre le festival en direct !

Micro et caméra bien vissés, les jeunes reporters réaliseront des interviews du public et des invités du festival. Sur le principe du plateau de télévision, les participants seront initiés aux différentes techniques audiovisuelles et au principe de régie.

Classe de 4e SEGPA du collège Albert Camus de Clermont-Ferrand

Enseignant : Julien Adami

Encadrants : Marc Vincensini, Fanny Reuillard

MARC VINCENSINI

Marc réalise son premier court métrage à 13 ans avec la caméra de son père. Au cours de ses études, il réalise d’autres films courts et décide alors de consacrer sa vie professionnelle à l’image animée. Il commence à filmer ses voyages, une autre de ses grandes passions et, rapidement, travaille sur la web-série Kutary ainsi que sur de courts spots promotionnels. En parallèle, Marc encadre de jeunes adolescents afin de les sensibiliser et de les former aux métiers de l’image.

FANNY REUILLARD

Réalisatrice et photographe depuis plus de 7 ans dans le spectacle vivant, Fanny est spécialisée dans le domaine de la danse et du théâtre. Elle partage sa passion et son expérience à travers un travail de sensibilisation et d’éducation à l’image notamment sur le projet de La Caravane ensorcelée, salle de cinéma ambulante.

LA CLASSE RADIOPHONIQUE, de jeunes voix qui parlent de cinéma

Le média radio, que les jeunes écoutent peu selon les dires, est toujours aussi important à leurs yeux ; il suffit pour cela d’en parler avec eux. Les élèves réaliseront un documentaire radiophonique sur leurs coups de coeur, les films en compétition et les personnes qu’ils croiseront.

Classe de 5e SEGPA du collège Albert Camus de Clermont-Ferrand

Enseignant : Francis Hamel

Intervenant : Raphaël Laurent

RAPHAËL LAURENT

Après avoir étudié les sciences politiques, Raphaël obtient, en 2013, son diplôme de journaliste à l’École de Journalisme de Toulouse. Il arpente alors la Bretagne et la Normandie pour le quotidien Ouest France avant de partir au Mexique, pendant 4 ans, en tant que journaliste free lance pour de nombreux médias francophones (Néon, Sept .info, RTBF, RMC, BFM, Sud Radio). Raphaël se passionne particulièrement pour les sujets de société (migrations, religions…) et politiques.

PROJETS « PROGRAMMATION », des dénicheurs de talents en herbe

LES GRAINES DE PROGRAMMATEURS

Programmateurs en herbe, les élèves ont eu pour mission de voir, durant l’année, une quinzaine de films, pour en sélectionner quelques-uns. Leur sélection est programmée durant la semaine du festival et présentée par les enfants.

Les élèves des sections Ulis du groupe Jean Zay à Beaumont et de La Bourboule.

Enseignantes : Aurélie Simoneau, Cécile Adam

Les élèves de l’atelier cinéma du collège du Pavin de Besse-et-Saint-Anastaise.

Enseignante : Marine Busetto

CE LONG NOUS

Les Internes du collège Gordon Bennett, à Rochefort- Montagne, ont eu pour mission le choix d’un long métrage en lien avec la thématique du festival. Ainsi, au cours de l’année, ils ont visionné, étudié et discuté de trois longs métrages : Comme un lion de Samuel Collardey, La cour de Babel de Julie Bertuccelli et Girafada de Rani Massalha. Après de longues discussions, ils ont choisi de vous présenter Comme un lion, programmé lundi 3 juin, à 10H, au Casino Haut, et, Jeudi 6 juin, à 9h30, au Théâtre. Ils seront présents et se feront une joie de vous expliquer leur choix !

D’UN FESTIVAL À L’AUTRE

Un projet programmation a été mis en place avec les élèves de 3e SEGPA du collège Albert Camus de Clermont-Ferrand.
Ainsi, les 22, 23 et 24 mars 2019, ils se sont rendus au Festival international de court métrage d’animation de la ville de Roanne, Ciné court animé. Parmi les six programmes qui constituaient les compétitions nationales, internationales et expérimentale du festival, ils ont effectué leur sélection qu’ils vous proposeront jeudi 6 juin, à 13h30, au Théâtre.

UNE RÉSIDENCE D’ARTISTE DANS UN ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE

Pour la deuxième année consécutive, l’association Plein la Bobine a mis en place une résidence d’artistes en milieu scolaire. Après avoir proposé une résidence à l’école de La Bourboule, c’est au tour de l’école du Mont-Dore, elle aussi présente chaque année au festival, d’ouvrir ses portes et d’accueillir un couple de réalisateurs.

Cette résidence a associé Marie-Brune De Chassey et Jérémie Mazurek aux enfants de l’école grâce à un projet de création et de diffusion. Durant le festival, vous pourrez assister à des films en avant-première, réalisés par les enfants et encadrés par Marie-Brune et Jérémie, et découvrirez l’univers du studio l’Enclume, dont Jérémie est l’un des forgerons, grâce aux quatre séances qui lui seront consacrées (voir Carte blanche).

JÉRÉMIE MAZUREK

Diplômé de l’école de La Cambre en 2007, Jérémie Mazurek crée la même année, avec Rémi Durin, Paul Jadoul et Constantin Beine, le studio d’animation L’Enclume à Bruxelles. Ensemble, ils développent des courts métrages, réalisent de nombreux films de commande et participent à la fabrication de projets ambitieux pour le cinéma.

Jérémie a notamment travaillé sur Une Vie de Chat (nommé aux Oscars en 2012), Zarafa, Totems ; a conçu et anime, depuis 2016, La Chouette du Cinéma. La même année, il a animé sur les spéciaux télé Le Vent dans les roseaux, puis, Le Quatuor à Cornes en 2017. En 2018, il dirige un programme de résidence d’écriture pour les auteurs en animation et réalise un court métrage jeune public Où vas-tu Basile ?

MARIE-BRUNE DE CHASSEY

Marie-Brune de Chassey est réalisatrice de films d’animation et illustratrice freelance.
Après une licence en Histoire de l’Art, elle a étudié l’animation à La Cambre, à Bruxelles, où elle a réalisé Jonas en 2013 et À Géométrie Variable en 2015.

UN PARCOURS CINÉMA AVEC LES SECTIONS SEGPA DU COLLÈGE ALBERT CAMUS DE CLERMONT-FERRAND

La SEGPA du collège étant constituée de quatre classes (de la 6e à la 3e), le parcours cinéma se construit progressivement : au fur et à mesure, les élèves s’enrichissent de savoir-faire et savoir-être qui leur permettent d’explorer la langue française à travers le medium cinéma qui leur est familier.

Les élèves de 6e découvrent progressivement l’univers d’un festival, de l’image animée… Ceux de 5e s’initient à la critique de films à travers la radio et des ateliers radiophoniques. Ceux de 4e, qui découvrent le monde professionnel et commencent à s’interroger sur leur orientation, abordent cette question décisive par la découverte de métiers au travers la réalisation de vidéos, de films documentaires et la gestion d’un plateau TV. Enfin, les 3e, qui dans la perspective de leurs insertions professionnelles, doivent formuler et argumenter des choix, endossent durant l’année le rôle de programmateurs de festival.

Construit sur le constat des difficultés des jeunes de SEGPA, ce projet a pour objectif de proposer une alternative culturelle, artistique et éducative mettant à contribution les savoirs fondamentaux tout en créant une dynamique de sortie de leurs difficultés scolaires, familiales et/ou sociales.

La volonté est de placer ces jeunes en situation de réussite, exempte de jugement, et de les amener progressivement à s’approprier l’usage et l’utilisation de la langue française.

LES BANDES ANNONCES DU FESTIVAL

Chaque année, la bande annonce du festival est confiée à des enfants ou à des jeunes qui ont pour mission de proposer un film très court en lien avec la thématique. Pour cette 17e édition, ce n’est pas une mais trois bandes annonces qui ont été créées pour le festival !

La première a été réalisée par les élèves de CE1 de l’école élémentaire Jean Zay de Beaumont. Un grand merci à eux et à leur institutrice, Josiane Cantournet.

Les deux autres ont, quant à elles, été conçues par des étudiants de 1re année du DMA Cinéma d’Animation du lycée René Descartes à Cournon-d’Auvergne. Spécialisés dans l’expression plastique, la cinématographie, l’infographie, le montage et le son, ces jeunes vous emmèneront de l’autre côté grâce à leurs animations !